Midis de l'ARES

Le 8 septembre prochain, l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES) vous invite à un Midi de l’ARES consacré à la présentation des travaux primés lors de la première édition du Prix Philippe Maystadt. Les trois lauréat·es prendront la parole pour exposer le sujet de leur recherche et son impact sur l’enseignement de demain.

Le Prix Philippe Maystadt, en partenariat avec le journal Le Soir, vise à récompenser les meilleurs travaux de fin d’études, de bachelier, de master et de doctorat, qui couvrent les différentes dimensions de l’enseignement, avec un focus particulier sur l’enseignement supérieur et ses trois missions (enseignement, recherche et service à la société), selon une approche prospective ou innovante susceptible d’offrir des retombées pour l’enseignement en général, qui soient potentiellement transposables à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Lors de la première édition, les membres du jury ont été impressionnés par la qualité des 36 candidatures reçues. Si la majorité de ces travaux concernait davantage l’enseignement primaire ou secondaire que l’enseignement supérieur, le jury a estimé qu’il était important d’élargir le champ d’études et de ne pas s’arrêter à l’analyse de cas. En effet, les travaux retenus présentent des perspectives indirectes très larges, tout à fait transposables à l’enseignement supérieur.

Au terme de la première édition lancée en 2019, trois travaux couvrant des thématiques variées, mais essentielles au développement de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, ont été récompensés.

Yasmine Gaïed (Haute École Louvain en Hainaut) a remporté le prix « Bac » avec son travail de fin d’études (TFE) « Comment lutter contre la violence dans l’enseignement primaire ? Quels dispositifs à mettre en place ? » : elle y développe des pistes de solutions concrètes pour endiguer les situations de violence scolaire et pose un œil critique sur la formation et le rôle joué par les enseignants.

Le mémoire de Laurence De Wilde (Université libre de Bruxelles), intitulé « L’alternance codique, une stratégie d’apprentissage et d’enseignement du français en milieu néerlandophone », a quant à lui reçu le prix « Master » : elle y revalorise l'alternance codique, phénomène courant visant à recourir à une autre langue pour enseigner une langue cible, au sein de la didactique des langues.

Enfin, le prix « Doc » a été attribué à Jérémy Dehon (Université de Namur) pour sa thèse « L’équation chimique, un sujet d’étude pour diagnostiquer les difficultés d’apprentissage de la langue symbolique des chimistes dans l’enseignement secondaire belge » : suite à des observations in situ, il y a imaginé une séquence de leçons et de séances de remédiation permettant de répondre aux difficultés d'apprentissage de la langue symbolique des chimistes dans l'enseignement secondaire belge.

Par la création de ce prix et l’organisation de ce Midi, l’ARES entend valoriser les travaux d’étudiant·es et encourager la recherche dans le domaine de l'enseignement. En explorant de nouvelles pistes d’apprentissage et de recherche, ces travaux présentent une réelle plus-value et permettront d’améliorer encore davantage la qualité de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

 

« Présentation des travaux des lauréat·es de la 1re édition du Prix Philippe Maystadt pour l’enseignement de demain »

Haute École Galilée, rue Royale 336 à 1030 Bruxelles · Mardi 08.09.20 · 11h30-14h00

INSCRIPTION

 

 

Qui ?  

Mot de bienvenue :

  • Laurent Despy, administrateur de l'ARES
  • Françoise Tulkens, présidente du jury 

Modération :

  • Kevin Guillaume, directeur des relations internationales de l'ARES 

Présentation des travaux :

  • Pour le prix « Bac » : Yasmine Gaïed, Haute École Louvain en Hainaut, intitulé de son travail de fin d’études (TFE) « Comment lutter contre la violence dans l’enseignement primaire ? Quels dispositifs à mettre en place ? » ;

  • Pour le prix « Master : Laurence De Wilde, Université libre de Bruxelles, intitulé de son mémoire « L’alternance codique, une stratégie d’apprentissage et d’enseignement du français en milieu néerlandophone » ;

  • Pour le prix « Doc » : Jérémy Dehon, Université de Namur, intitulé de sa thèse « L’équation chimique, un sujet d’étude pour diagnostiquer les difficultés d’apprentissage de la langue symbolique des chimistes dans l’enseignement secondaire belge ».

Conclusion et présentation de la 2e édition :

  • Françoise Tulkens, présidente du jury


Quand ?

Mardi 8 septembre 2020, dès 11h30 (accueil sandwiches) - Fin à 14h00

 

Quoi ?

Les Midis de l'ARES sont des conférences-débats organisées par l'ARES à l'heure du déjeuner (Bruxelles, 12h-14h) autour de questions liées à l'enseignement supérieur, à son internationalisation, à la coopération académique au développement, etc. Structurés autour de l'intervention d'un expert ou de plusieurs panélistes, les Midis de l'ARES sont conçus comme un espace de valorisation d'initiatives ou de travaux de recherche, de réflexion et d'échanges constructifs entre tous les acteurs intéressés par les questions abordées, qu'ils soient académiques, chercheurs, étudiants, issus des ONG, du monde politique ou de l'entreprise...

 

 ?

Afin d'assurer le respect des recommandations sanitaires, ce Midi de l'ARES se tiendra exceptionnellement dans un auditoire de la Haute École Galilée :

Haute École Galilée
Rue Royale 336,
1030 Bruxelles

Inscription ?

La participation est gratuite, mais l'inscription est obligatoire

 

EN SAVOIR + : consultez les informations relatives à l'appel 2019-2020

 

Actualités
Actualités