Les « Personnes de Contact Genre » (PCG) des universités et du FRS-FNRS

Créé en 2013 et financé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, il remplit les missions qui lui sont confiées et qui sont consignées dans un cahier des charges annuel.

Ainsi, depuis 2015-2016, trois missions lui sont essentiellement confiées en vue de promouvoir la politique du genre au sein de ces institutions : mise en réseau, sensibilisation et information. Parmi cette dernière mission figure l’échange d’information avec le Comité Femmes et sciences et la rédaction d’un rapport institutionnel sur l’état de l’égalité du genre.

En 2016-2017, le réseau des PCG a continué à assumer les mêmes missions d’information, de sensibilisation et de mise en réseau, mais tout en portant une attention particulière à quatre thématiques : la gouvernance institutionnelle, le recrutement et les promotions, l’articulation vies professionnelles et privées, le mentoring.

En 2017-2018, il poursuivra la publication annuelle du rapport sur l’état de l’égalité de genre dans chaque institution, rédigera un rapport de synthèse commun, continuera à participer aux travaux du Comité Femmes et sciences, renforcera la visibilité et la diffusion d’informations sur le genre dans chaque université et auprès du grand public, et enfin, soutiendra le master interdisciplinaire de spéciation en études du genre mis sur pied pour cette année académique 2017-2018.

Rapports sur l’état de l’égalité de genre dans les universités et le FRS-FNRS

La PCG de chaque institution a pour vocation de conseiller ses autorités, d’informer et de sensibiliser la communauté universitaire, de veiller à la réalisation des actions menées dans ces quatre thématiques.

C’est elle qui coordonne, chaque année, la rédaction du rapport sur l’état de l’égalité de genre dans son institution.

Outre la présentation des activités de l’institution en matière de genre, ces rapports décrivent, depuis 2015-2016, l’état de l’égalité de genre sur la base de onze indicateurs-clefs communs aux sept institutions concernées. Sept de ces indicateurs sont regroupés dans un tableau conjoint de synthèse.

Un second tableau conjoint rassemble les bonnes pratiques en matière de promotion de l’égalité de genre aux sein des sept institutions, bonnes pratiques développées sur le plan institutionnel (gouvernance, ancrage institutionnel, diagnostic, communication), sur le plan des personnels (recrutement/ promotion, équilibre vies professionnelle et privée, mobilité), dans l’enseignement (offre d’enseignement, sensibilisation), dans la recherche et dans le domaine des services à la société.

Ces rapports sur l’état de l’égalité de genre sont disponibles sur la page dédiée au genre des sites des universités et du FRS-FNRS :

Personnes de contact genre

  • ULB : Monique Tavernier
  • UCL : Edithe Antoine
  • ULg : Annie Cornet
  • UMONS : Catherine Gravet
  • UNamur : Nathalie Grandjean
  • USL-Bruxelles : Marie-Eve Carrette - Bouchat
  • FRS-FNRS : Nadège Ricaud

 

Actualités