STATISTIQUES

L'enseignement supérieur en chiffres
@ Thierry Maroit

L'enseignement supérieur en faits et chiffres

L'ARES gère un système de collecte, d'analyse, de recherche et de diffusion d'informations statistiques sur l'enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce travail comprend la définition d'indicateurs, l'établissement de nomenclatures et la fourniture de données et d'analyses aux organismes nationaux et européens.


Les informations ci-dessous relatives aux indicateurs de l'enseignement supérieur seront mises à jour très prochainement.

L'enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles compte 228 000 étudiant·es en 2016-2017

  • 43 % sont inscrits dans une université
  • 39 % sont inscrits dans une haute école
  • 3 % sont inscrits dans une école supérieure des arts
  • 15 % sont inscrits dans un établissement de promotion sociale
  • 76 % sont inscrits sont inscrits dans un premier cycle (bachelier)
  • 21 % sont inscrits dans un deuxième cycle (master)
  • 3 % sont inscrits dans un 3e cycle (doctorat)

Le nombre des étudiant·es est en augmentation constante :

  • +26 % depuis 10 ans (évolution de 2006-2007 à 2016-2017)
  • +1 % entre 2015-2016 et 2016-2017

Evolution de la population SHUU


Les femmes sont globalement majoritaires sauf dans le 3e cycle et les sciences

Les femmes sont majoritaires en premier et deuxième cycle :

  • 56 % en bachelier
  • 56 % en master
  • 45 % en doctorat

Elles sont majoritaires également dans toutes les catégories de l’enseignement supérieur non universitaire sauf dans les catégories techniques, agronomiques et économiques et arts du spectacle et techniques de diffusion et de communication.

Elles sont majoritaires dans tous les domaines de l’enseignement supérieur sauf dans les domaines de la philosophie, la théologie, des sciences économiques et de gestion, des sciences, des sciences agronomiques et ingénierie biologique, des sciences de l’ingénieur et technologie, l’art de bâtir et urbanisme et la musique.


Un étudiant étranger sur deux est Français

21 % des étudiant·es inscrit·es dans l’enseignement supérieur hors promotion sociale sont des ressortissant·es étranger·es. Elles/Ils ont une préférence pour les domaines de sciences économiques et de gestion, des sciences psychologiques et de l’éducation, des sciences de la santé publique et des sciences de la motricité. Ces domaines comprennent presque un·e étudiant·e étranger·e sur deux (47%) :

  • 15 % sont issu·es d’un État membre de l’Union européenne
  • 6 % de pays hors Union européenne

Les 5 pays qui comportent le plus grand nombre d’étudiant·es étranger·es dans l’enseignement supérieur sont : la France, le Cameroun, l’Italie, le Luxembourg et le Maroc.

Dans l’enseignement supérieur hors universitaire de type court, 45% des étudiant·es étranger·es suivent une formation paramédicale (45 %), 15% une formation pédagogique et 15% une formation économique.

Dans le type long, près d’un·e étudiant·e étranger·e sur trois (34 %) suit une formation paramédicale et un·e sur quatre (27 %) une formation en arts plastiques, visuels et de l’espace.

Dans l’enseignement universitaire, quatre étudiant·es étranger·es sur dix suivent une formation en sciences humaines et sociales (40%), plus d’un·e sur trois (35 %) en sciences de la santé et environ un·e sur quatre en sciences et techniques (24%).

 

EN SAVOIR + :

> Téléchargez le tableau reprenant l'évolution du nombre d'étudiant·e entre 2014-2015 et 2018-2019
> Consultez la page consacrée aux indicateurs de l'enseignement supérieur
> Contactez Nathalie Jauniaux - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Actualités