La commission de coordination de la formation initiale des enseignants (FIE), de l'enseignement obligatoire, de promotion sociale et secondaire artistique à horaire réduit (COCOFIE)

La Commission de coordination de la formation initiale des enseignants (FIE), de l'enseignement obligatoire, de promotion sociale et secondaire artistique à horaire réduit (COCOFIE) est hébergée par l’ARES. L’administration de l’ARES, via la cellule d’appui à la mise en œuvre de la réforme de la formation initiale des enseignants, en assure le secrétariat

L’organisation et les missions sont définies au sein du décret du 7 février 2019 définissant la formation initiale des enseignants.

01/ Composition de la COCOFIE

La COCOFIE est composée de vingt-quatre membres, dont une coprésidence, désignés par le Gouvernement. Parmi ces membres :

  • 8 (dont un·e coprésident·e) sont désignés sur la proposition de l'ARES ;
  • 6 (dont un·e coprésident·e) sont désignés sur la proposition de la Commission de Pilotage de l'enseignement obligatoire instituée par le décret du 27 mars 2002 relatif au pilotage du système éducatif de la Communauté française ;
  • 1 est désigné sur la proposition du Conseil général de l'Enseignement de promotion sociale institué par le décret du 16 avril 1991 organisant l'enseignement de promotion sociale ;
  • 1 est désigné sur la proposition du Conseil général de l'enseignement secondaire artistique à horaire réduit institué par le décret ESAHR ;
  • 6 sont désignés sur la proposition des organisations syndicales représentatives ;
  • 2 sont désignés sur la proposition des organisations représentatives des étudiants au niveau communautaire.

Le mandat des membres de la COCOFIE est de cinq ans, à l'exception des membres étudiants qui sont désignés pour un an.

02/ Les missions de la COCOFIE

Les missions de la COCOFIE sont de remettre un avis :

  • quant au niveau de maîtrise minimale des compétences que doit atteindre le futur enseignant au terme de sa formation initiale ;
  • quant à l'évolution de la mise en œuvre de la réforme et de ses effets dans l'enseignement fondamental et secondaire, dans l'enseignement de promotion sociale et dans l'enseignement secondaire artistique à horaire réduit ;
  • quant à la cohérence entre les cursus organisés et les référentiels d'application dans l'enseignement fondamental et secondaire, les acquis d'apprentissage définis à l'article 5bis, 1°, du décret du 16 avril 1991 organisant l'Enseignement de promotion sociale et le socle de compétences défini à l'article 1er, 6°, du décret ESAHR ;
  • quant à la cohérence entre les thèmes choisis pour la formation continuée des membres du personnel de l'enseignement obligatoire et de promotion sociale et les référentiels communs établis par l'ARES pour les cursus de la formation initiale des enseignants ;
  • quant à la cohérence entre les programmes assurés par les établissements d'enseignement supérieur organisant la formation initiale des enseignants et les objectifs visés par l'article 5; 5° quant aux indicateurs de suivi des objectifs de l'article 5 ;
  • quant à la durée et aux balises opérationnelles et organisationnelles minimales communes relatives au stage de longue durée ;
  • quant à l'identification des forces et faiblesses de la mise en œuvre de la réforme et, s'il échet, quant aux éventuelles propositions d'amélioration ;
  • quant à une proposition de modification des compétences en fonction de l'évolution des référentiels de compétences d'application dans l'enseignement fondamental et secondaire, de l'évolution des pratiques, des résultats de la recherche scientifique en matière de formation initiale des enseignants ;
  • quant à l'implémentation d'une procédure d'analyse de la qualité propre à la formation initiale des enseignants, en concertation avec l'Agence pour l'évaluation de la qualité de l'enseignement supérieur organisé ou subventionné par la Communauté française créée par l'article 2 du décret du 22 février 2008 portant diverses mesures relatives à l'organisation et au fonctionnement de l'Agence pour l'évaluation de la qualité de l'enseignement supérieur organisé ou subventionné par la Communauté française ;
  • quant à la mise en œuvre du master de spécialisation en formation d'enseignants.

Personne(s) de contact ARES : 

  • Leslie Lion - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Cathy Bodson - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Sabrina Piccinni - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Actualités