Examen d'entrée en sciences médicales et dentaires

L’examen d’entrée sera divisé en deux parties et portera sur un programme détaillé par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 19 avril 2017.

Ce programme n’a pas subi de modifications depuis l’édition 2017 de l’examen d’entrée.

La partie 1 est relative à la connaissance et à la compréhension des matières scientifiques.

Les quatre matières évaluées seront les suivantes :

  • chimie,
  • biologie,
  • physique,
  • mathématiques.

>> Voir le programme détaillé de la partie 1.

>> Préparez-vous à la partie 1 en passant les quiz « matières scientifiques » issus du précédent examen d’entrée et des précédents tests d’orientation du secteur de la santé.

 

La partie 2 est relative à la communication et à l’analyse critique de l’information.

Cette partie est divisée en quatre matières :

  • évaluation des capacités de raisonnement, d’analyse, d’intégration, de synthèse, d’argumentation, de critique et de conceptualisation,
  • évaluation de la capacité à communiquer et à percevoir les situations de conflit ou potentiellement conflictuelles,
  • évaluation de la capacité à percevoir la dimension éthique des décisions à prendre et de leurs conséquences pour les individus et la société,
  • évaluation de la capacité à faire preuve d’empathie, de compassion, d’équité et de respect.

>> Voir le programme détaillé de la partie 2.

>> Cette partie ne nécessite pas de préparation particulière. Découvrez le type de questions posées dans le cadre de cette partie.

Attention :

Se développent actuellement certaines pratiques visant à préparer les candidats à l’examen d’entrée et d’accès aux sciences médicales et sciences dentaires et se réclamant conformes au programme de l’ARES.

L’ARES ne valide aucune démarche de ce type. La seule information valide est celle que l’ARES met à disposition des candidats via son propre site web.

L’ARES décline en effet toute responsabilité quant aux déclarations de tiers (auteurs d’ouvrages et autres publications, responsables d'organismes de formation non-académique, conseillers pédagogiques indépendants, etc.) qui vanteraient une quelconque conformité de leurs produits, ouvrages ou services avec le programme établi sous sa responsabilité par le jury d’examen d’entrée et d’accès.

En conséquence, l’ARES invite les candidats désireux de se préparer à l’examen d’entrée et d’accès à la plus grande prudence quant aux déclarations et propositions qui leur sont faites.

 

Actualités