DÉVELOPPEMENT DURABLE

Mettre en place un Système de management environnemental (SME) pour structurer la démarche environnementale de l’université, tel était l’objectif de l’ULB qui a obtenu, pour le Solbosh, le label « Entreprise éco-dynamique ».

En développant un système de management environnemental (SME), l’objectif de l’ULB était de structurer la démarche environnementale de l’université. En effet, après avoir mis sur pied plusieurs projets pilotes, elle a voulu suivre une méthodologie de gestion, ce que lui procurait la mise en place d’un SME.

Un SME doit répondre à 3 principes fondamentaux :

  1. Prévenir les pollutions
  2. Assurer le respect de la réglementation environnementale
  3. Assurer une amélioration continue.

L’ULB a opté pour le label « Entreprise éco-dynamique» car il s’agit d’une démarche progressive, gratuite, bénéficiant d’un accompagnement offert par un consultant externe aux entreprises et implantée en région bruxelloise. De plus, cette méthodologie permet ensuite de passer à des reconnaissances internationales et européennes comme ISO 14001 et EMAS.

Les étapes vers le label « Entreprise éco-dynamique »

Les étapes suivies par l’ULB pour développer le label ont été les suivantes :

  1. Choisir le site pilote ; le campus du Solbosch a été choisi car il était le plus grand, le plus vétuste et le plus complexe,
  2. Désigner le coordinateur qui portera le projet,
  3. S’assurer de la conformité de la gestion du site par rapport aux réglementations environnementales ; effectuer une analyse environnementale, réaliser une description de l’existant, des actions, des indicateurs de suivi et du plan d’action à court terme pour les 9 domaines concernés,
  4. Réaliser l’audit (par un organisme extérieur),
  5. Établir le résultat de la démarche : certification ou non

En termes de moyens humains et financiers, la démarche a nécessité le travail d’une personne à temps plein pendant 4 mois. Il n’y a pas eu d’autre moyen financier investi que celui-ci.

Obstacles rencontrés et facteurs de succès

Le principal obstacle rencontré a été la récolte des données nécessaires pour remplir le dossier de candidature. La cause en est la décentralisation des données et le travail cloisonné des services. A noter qu’au départ, les services consultés ont perçu cette démarche comme une surcharge de travail alors qu’elle se voulait complémentaire à leur travail.

L’un des facteurs de réussite de la démarche réside dans le fait que le porteur du projet a réalisé lui-même le travail plutôt que de le répartir dans les différents services.

Les résultats : un label et deux étoiles

Le campus du Solbosch a été le premier campus universitaire de la région bruxelloise à obtenir une certification pour sa gestion environnementale. Décerné en 2014 par Bruxelles- Environnement, l’ULB a obtenu 2 étoiles sur une échelle de 3 pour la qualité de son SME.
Dès 2015, 2 autres candidatures ont été introduites. La certification est prévue pour mars 2016. L’implication des différents services concernés ainsi qu’un suivi attentif des autorités est l’un des bénéfices non négligeables de cette démarche qui peut être consolidée grâce aux indicateurs chiffrés.

Pourrais-je le faire chez moi ?

Cette démarche est adaptable et applicable à tout organisme voulant mettre en place un SME et fixer ses propres objectifs de performance, qu’ils soient modestes ou ambitieux.
L’étape préalable indispensable est d’avoir une politique environnementale définie, approuvée et soutenue par les autorités. C’est une condition nécessaire au bon déroulement du processus. Ensuite, il faut choisir une méthodologie de travail.

La clef du succès est de convaincre de l’utilité, de la qualité et de la structure du travail.

 

L’Université libre de Bruxelles (ULB) est implantée en Région de Bruxelles-Capitale et en Région wallonne. A Bruxelles, elle compte principalement 5 campus urbains concentrés :
Campus du Solbosch : environ 30 bâtiments répartis sur 13 hectares. Le premier bâtiment du site a été construit en 1912 et le dernier début des années 2010.

  1. Campus de la Plaine : il compte une dizaine de bâtiments répartis sur 10,5 hectares. La plupart des bâtiments ont été construits dans les années ’70.
  2. Campus Erasme : campus universitaire de plus de 10 bâtiments faisant partie d’un site plus vaste regroupant également un hôpital universitaire, des parkings et une haute école.
  3. Campus Flagey : occupe un bâtiment dont l’ULB est locataire
  4. Campus d’Uccle : occupe un bâtiment dont l’ULB est locataire

En Région wallonne, l’ULB est présente principalement à Charleroi/Gosselies, un campus moins urbanisé qu’en Région Bruxelles-Capitale.

En 2015, l’Université comptait 25 150 étudiants et 3 741 membres du personnel auxquels s’ajoutent les 3 210 membres du personnel de l’hôpital Erasme.

 

Personnes de référence pour le développement durable :

  • Alexandra Demoustiez, responsable du Service Environnement et Mobilité - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Géraldine Dupont, adjointe au Service Environnement et Mobilité - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Adresse générale : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Université Libre de Bruxelles, Avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles - www.ulb.ac.be

 

Visuel : © ULB

 

Actualités
Actualités