PFS
© ARES

Appel à Projets de recherche pour le développement et Projets de formation Sud

Chaque année, l'ARES lance un appel à Projets de recherche pour le développement (PRD) et Projets de formation Sud (PFS). Cet appel est destiné aux membres permanents des établissements d'enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles et aux membres permanents des établissements d'enseignement supérieur de pays du Sud.

/ Appel à projets de recherche et de formation 2023

L'appel à propositions de projets de recherche et de formation 2023 est clôturé.

Quels critères d'éligibilité ?

01 / Concentration géographique

Pour l’appel PRD-PFS 2023, l’ARES a décidé de concentrer ses interventions dans 18 pays. Des institutions partenaires ne jouant pas le rôle de coordination peuvent toutefois être localisées dans un des pays partenaires éligibles dans le cadre du CSC thématique HES4SD. La liste de ces 18 pays et des « pays partenaires CSC » est disponible à la rubrique « documents de référence » ci-dessous.

02 / Cadres stratégiques communs

Les projets doivent être conçus en accord avec une ou plusieurs cibles stratégiques du Cadre Stratégique Commun (CSC) thématique « Enseignement supérieur et recherche au service du développement durable » (HES4SD) du programme 2022-2027. Le CSC HES4SD est disponible à la rubrique « documents de référence » ci-dessous.

03 / Partenariat - Intervenants

Le projet doit être mené en partenariat et, par conséquent, compter au minimum un établissement d’enseignement supérieur (EES) de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) en tant que coordonnateur FWB, un EES coordonnateur local et, au minimum, un autre EES partenaire en FWB.

Les institutions d’enseignement et/ou de recherche partenaires locales doivent répondre aux critères suivants :

  • l’institution assure une fonction de service public (institution publique ou service public fonctionnel) ;
  • l’institution ne poursuit pas de but lucratif ;
  • les diplômes que l’institution décerne sont reconnus par les autorités des administrations publiques des pays concernés.

Les informations détaillées sur le statut des différents intervenants (coordonnateur·trices et partenaires FWB et locaux) sont reprises dans les orientations stratégiques et balises.

Nous attirons l’attention des candidats sur le fait qu’un·e coordonnateur·trice FWB ne peut soumettre qu’une seule proposition de projet en réponse à cet appel, en tant que coordonnateur·trice.


Quel soutien financier ?

  • les PRD et les PFS ont une durée de 3 ou 5 ans ;
  • le budget déposé pour les projets doit respecter les normes financières incluses dans le vade-mecum des PRD-PFS ;
  • le budget déposé pour les projets de 3 ans ne peut pas dépasser 350 000 € et le budget déposé pour les projets de 5 ans ne peut pas dépasser 500 000 € ;
  • les projets PRD proposés pour une durée de 5 ans doivent prévoir au moins un doctorat ;
  • les PFS proposés pour une durée de 5 ans peuvent - mais ne sont pas obligés de - prévoir des doctorats ;
  • les budgets des projets seront subdivisés en années académiques (de septembre à fin août).


Comment introduire une proposition de projet ?

01/ Modalités d'introduction des propositions

  • les propositions de préprojets peuvent être rédigées en français ou en anglais. Les annexes en espagnol sont acceptées ;
  • elles doivent être introduites sur base du formulaire de proposition de préprojet via la plateforme GIRAF pour le 20 avril 2022 à 12h ;
  • elles doivent être accompagnées des CV (5 pages maximum) des coordonnateur·trices et des partenaires ;
  • elles doivent être validées officiellement par l’EES du/de la coordonnateur·trice FWB pour le 27 avril 2022 à 12h. Un courrier officiel de l’EES du/de la coordonnateur·trice FWB, reprenant l’ensemble des propositions soutenues par l’établissement, sera également transmis à l’ARES au plus tard le 4 mai 2022 ;
  • le non-respect de ces délais entraine le rejet de la proposition.

Les modalités pratiques pour introduire une proposition sont disponibles via la plateforme GIRAF. Le/la coordonnateur·trice FWB sera invité·e à :

  • se créer un compte ou activer son compte GIRAF (les personnes déjà impliquées dans un projet financé par l’ARES figurent dans la base de données GIRAF) ;
  • entamer une proposition et accéder au formulaire ;
  • nommer des corédacteur.trice.s parmi les comptes activés dans GIRAF. Il est nécessaire que les corédacteur·trices activent ou créent également un compte avant de pouvoir être désigné·es comme tels.


Comment les projets sont-ils sélectionnés ?

01/ Modalités de sélection

  • la recevabilité administrative des propositions de préprojets est examinée par les personnes de contact des EES et par la Direction de la coopération au développement de l’ARES ;
  • chaque proposition de préprojet recevable est analysée par trois expert·es externes transversaux·ales et deux expert·es scientifiques  ;
  • la DGD et les missions diplomatiques examinent les propositions en se concentrant sur les critères de pertinence, de cohérence et de synergies, ainsi que sur les liens avec les priorités stratégiques de la Coopération belge au développement, et remettent un avis ;
  • sur base de l’avis des expert·es, la Commission de la coopération au développement de l’ARES procède à la sélection des préprojets en tenant compte du nombre de projets prévus dans le cadre de l’appel et d’éventuels critères politiques et stratégiques ;
  • les préprojets sélectionnés participeront aux deux phases suivantes du processus de programmation : la phase de formulation et la phase de validation (pour en savoir plus, consultez les orientations stratégiques et balises).

02/ Critères de sélection

Les propositions de préprojet sont analysées par les expert·es sur la base d’une grille d’analyse portant sur les critères suivants :

Qualité scientifique et pédagogique

La qualité scientifique et pédagogique d’un projet aura un poids déterminant lors de la sélection des PRD et des PFS. Plus concrètement, ces projets devront satisfaire une série d’exigences qui sont listées ci-dessous.

  • pour les PRD, décrire les questions scientifiques traitées et expliquer l’apport scientifique du projet ;
  • pour les PFS, décrire les thématiques abordées dans le cadre de la formation au travers du programme de cours et expliquer la manière dont elles couvrent les différents aspects de la problématique identifiée ;
  • le caractère pluridisciplinaire des projets est important : il importe de mettre en évidence les différentes disciplines ou sous-disciplines impliquées et de montrer comment leur intégration permettra au projet de traiter la complexité de la problématique identifiée ;
  • présenter un état de l’art des questions scientifiques traitées ;
  • les CV des partenaires (joints conformément aux normes requises : 5 pages maximum avec, le cas échéant, les cinq meilleures publications dans le (ou les) champ(s) scientifique(s) visé(s) par le projet) doivent attester de l’adéquation de la qualification des intervenants par rapport à la problématique traitée.

Pertinence au développement

La pertinence au développement (local, régional ou national) des propositions de projet est une exigence incontournable. Les propositions devront à cet égard répondre de manière satisfaisante aux questions suivantes :

  • le projet s’articule-t-il correctement avec le contexte dans lequel il va devoir s’inscrire ?
  • le PRD concerne-t-il une problématique de développement avérée dans le(s) pays concerné(s) ? La contribution à cette problématique aura-t-elle un effet, direct ou indirect, sur le développement du (des) pays concerné(s) et permettra-t-elle de répondre aux besoins des publics cibles et bénéficiaires finaux ?
  • le PFS concerne-t-il un domaine de formation porteur pour le développement de l’institution partenaire ou de la société locale, nationale ou régionale ?

Stratégie d’intervention et articulation avec les stratégies locales
et autres activités de coopération

Stratégie d’intervention

Les objectifs général et spécifique du projet doivent être précisés, ainsi que les différents axes de la stratégie d’intervention. En outre, les réponses aux questions suivantes doivent être données :

  • la stratégie proposée tient-elle compte du contexte dans lequel s’inscrit la proposition ?
  • la stratégie proposée répond-elle efficacement à la problématique identifiée ?
  • pour les PRD, la stratégie proposée intègre-t-elle adéquatement les différentes questions scientifiques traitées ?
  • pour les PFS, l’organisation de la formation et les méthodes pédagogiques envisagées sont-elles adaptées au public-cible visé et aux objectifs de la formation ?
  • la stratégie proposée contribue-t-elle à renforcer les capacités du (des) partenaire(s) local(aux) du projet ?

Articulation de la proposition avec les stratégies locales et autres activités de coopération

L’ARES veille, dans ses interventions, à ce que des synergies ou complémentarités soient recherchées, tant au niveau des acteurs de la coopération non gouvernementale (ACNG) belges qu’au niveau des bailleurs locaux et internationaux.

Au niveau du préprojet, il est demandé de décrire comment la proposition s’articulera avec les stratégies nationales et avec les autres activités de développement menées dans le pays par les différents bailleurs, en ce compris l’ARES, en tenant compte notamment du CSC pour ce pays. Les éventuelles activités de synergies ou de complémentarités concrètes seront précisées et détaillées lors de la phase de formulation.

Adéquation de la ventilation budgétaire proposée à la stratégie d’intervention

Au stade du préprojet, il est demandé de donner des enveloppes pour différents postes budgétaires généraux (investissement, fonctionnement, personnel, bourses, frais de mission…). Les expert·es évalueront si le ratio entre ces différentes enveloppes s’accorde avec la stratégie proposée.


EN SAVOIR + : contactez notre équipe en charge des PRD-PFS : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

logo DGD soutien

Actualités