/ Bourses 

L'appel à candidatures pour l'année académique 2019-2020 est clôs.

Le prochain appel sera lancé dans le courant du mois de septembre 2019.

ATTENTION : veuillez également vous assurer que vous répondez à la TOTALITÉ des critères généraux de recevabilité avant de postuler, ceux-ci sont accessibles ICI

 

/ Scholarships

The call for applications for the academic year 2019-2020 is now closed.

The next call will be launched current September 2019.

ATTENTION: please make sure that you comply with ALL admissibility criteria prior to applying for the grant, these can be found HERE

 

01/ Objectif

Ce programme de master de spécialisation en 60 ECTS aborde les risques sanitaires à l’interface entre l’homme, l’animal et l’environnement. Son approche s’intègre dans le concept One Health (Une Santé), promu par l’OMS, l’OIE et la FAO, visant à une meilleure intégration de la santé humaine et animale et des sciences environnementales dans l’abord des problématiques sanitaires complexes dans un monde en profonde mutation.
Par l’abord multi- ou interdisciplinaire de problématiques concrètes appliquées aux pays émergents et en développement, ces enseignements viseront au premier plan à l’acquisition par les apprenants d’une aptitude forte au travail en interdisciplinarité pour la résolution de problèmes complexes. Ils intègrent des aspects élémentaires et plus avancés de la gestion sanitaire collective, des points de vue médicaux, vétérinaires, environnementaux, sociaux et économiques, dans le cadre d’une réflexion éthique. Les travaux pratiques permettent l’acquisition d’une palette d’aptitudes techniques transversales, de terrain, de laboratoire et informatiques, ainsi que de gestion de situations de crise.

02/ Contenu de la formation

 

L’enseignement s’organise autour de l’abord de cinq thématiques de terrain :

  • L’antibiorésistance et la gestion médicamenteuse ; 
  • Les maladies zoonotiques (émergentes, réémergentes et négligées) ; 
  • La sécurité et la salubrité alimentaires ; 
  • Le rôle de l’aménagement du territoire dans la santé ; 
  • Les changements écosystémiques et leur impact sur la santé.

Ces thématiques seront abordées à travers des séminaires et travaux pratiques repris sous les intitulés de cours suivants :

Bases et outils transversaux

  • Bases méthodologiques en analyses de données qualitatives et quantitatives – 1 ECTS
  • Cadres conceptuels de l'interdisciplinarité en gestion sanitaire – 1 ECTS
  • Recherche documentaire et critique de l’information scientifique – 1 ECTS

Gestion sanitaire collective

  • Zootechnie dans les pays du Sud et impacts sanitaires, sociaux et environnementaux – 3 ECTS
  • Biosécurité : un pilier de la stratégie de prévention des zoonoses dans les pays du Sud – 2 ECTS
  • Sécurité alimentaire dans les pays en développement, de l'individu à la population – 1 ECTS
  • Résistance aux agents anti-infectieux: causes et gestion publique – 3 ECTS
  • Prise en charge collective en médecine humaine dans les pays à faible et moyen revenu: cas des crises sanitaires et maladies nosocomiales – 1 ECTS

Aspects médicaux, vétérinaires et épidémiologiques

  • Pathologie des maladies animales et zoonotiques dans les pays du Sud – 2 ECTS
  • Gestion des risques alimentaires – 3 ECTS
  • Maladies animales ayant un impact en santé humaine dans les pays du Sud – 3 ECTS
  • Risques sanitaires à l'interface des écosystèmes animaux sauvages, animaux domestiques et homme – 3 ECTS
  • Epidémiologie vétérinaire et analyse de risques – 1 ECTS
  • Techniques de modélisation et analyses statistiques spécialisées en santé – 1 ECTS

Sciences humaines et sociales

  • Socio-économie de la santé animale et publique dans les pays en développement – 3 ECTS
  • Approches participatives en gestion sanitaire dans les pays du Sud – 2 ECTS
  • Anthropologie appliquée aux questions sanitaires dans les pays du Sud – 2 ECTS
  • Questions d'éthique en gestion sanitaire dans les pays du Sud – 1 ECTS

La formation intègre un Travail de fin d’études, couplé à un stage de 2 mois (dans un pays autre que le pays d’origine du candidat lorsque celui provient d’un pays du Sud), totalisant ensemble 20 ECTS. Les sujets traités lors de ces stages et TFE sont définis en première partie d’année en concertation entre les candidats, le coordinateur des stages et le promoteur. Ils peuvent être réalisés en binômes interprofessionnels ou seul. L’objectif pédagogique du stage et du TFE est de donner l’occasion au candidat d’explorer des nouvelles pistes répondant à une volonté de gestion intégrée de la thématique choisie. Sans préjuger des sujets et lieux qui seront finalement arrêtés pour chacun, les candidats sont invités à assortir leur candidature d’un projet personnel, entièrement libre, qui permettra de juger des centres d’intérêts prioritaires du candidat et de sa façon de les aborder.

03/ Conditions d'admission

 

Sont prioritaires les détenteurs d’un diplôme de médecine humaine et médecine vétérinaire. Tout autre diplôme pourra être considéré par le comité de gestion du master si le candidat peut justifier d’une expérience professionnelle directement pertinente, dument mise en valeur dans la lettre de motivation. Une expérience professionnelle supérieure à 1 an est obligatoire. Une expérience plus longue constitue un atout pour le processus de sélection.

04/ Informations complémentaires

 

Nombre de bourses disponibles : 12

Durée de la formation : une année académique, 60 ECTS, débute le 15 septembre 2019

Langue de l'enseignement : Français (2019-2020). La maîtrise de l’anglais scientifique (lecture) est absolument nécessaire ; une maîtrise orale de l’anglais est souhaitable.

05/ Établissement(s) organisateur(s)

 

Université de Liège

  • Responsable académique : Nicolas ANTOINE-MOUSSIAUX

Université Libre de Bruxelles

  • Responsable académique : Olivier VANDENBERG

Université de Namur

  • Responsable académique : Stéphane LEYENS

Autres institutions partenaires:

  • Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD, France) ;
  • École Nationale Vétérinaire de Toulouse (France) ;
  • Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA, Belgique) ;
  • UN Organisation for Food and Agriculture (FAO).

06/ Personne(s) de contact

 

Pour des informations sur le contenu du cours

ANTOINE-MOUSSIAUX Nicolas
ULiège, Institut Vétérinaire Tropical
Quartier Vallée 2, avenue de Cureghem, 6, 4000 Liège
T : +32 4 366 4142
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Actualités

logo DGD soutien

Actualités