/ Bourses

L'appel à candidatures pour l'année académique 2018-2019 est ouvert.

La date limite* d'introduction pour les dossiers de candidature a été fixée au 8 février 2018.

*11 janvier 2018 pour les formations suivantes :

  • Stage en valorisation des ressources secondaires pour une construction durable
  • Stage en contrôle de qualité et assurance qualité des médicaments et produits de santé

 

01/ Objectif

L’objectif principal de cette formation est de contribuer au développement durable des villes des pays du Sud et de leur périphérie au travers de la gestion intégrée de l’agriculture urbaine et des ressources naturelles en milieu urbain et péri-urbain. L’agriculture en milieu urbain et péri-urbain permet d’améliorer significativement la sécurité alimentaire des populations tout en fournissant un travail ou un complément de revenu aux nombreux producteurs. Menée dans une logique d’articulation avec les trames vertes pourvoyeuses de services écosystémiques, le développement de l’agriculture urbaine participe à la gestion et la valorisation des ressources naturelles. Ainsi, l’agriculture urbaine représentait dans le monde en 1990 entre 1/7 et 1/5 des produits agricoles consommés mondialement, alors qu’en 2005, sa part a augmenté pour représenter entre ¼ et 1/3 de ces produits (PNUD).

Cette formation repose sur une démarche multi-disciplinaires indispensable pour gérer la complexité intrinsèque du développement de l’agriculture urbaine et péri-urbaine et l’insérer dans une logique de développement urbain durable. Cette formation repose également sur un projet personnel apporté par chaque étudiant. Ce projet fait partie des critères de sélection des étudiants. Il devra être centré sur une problématique réelle à résoudre dans le pays d’origine. Les étudiants seront donc aussi formés par la gestion de projet, pour les guider dans l’apprentissage de la gestion de projets ou d’une problématique transversale. Cette multidisciplinarité combinée à la gestion d’un projet avec des implications pratiques immédiates permettra à l’étudiant de développer des compétences transversales, aussi appelées soft skills, pour mener à bien ce développement. Plus particulièrement, l’accent sera mis sur le choix de productions végétales alimentaires et la sélection des meilleurs techniques de production adaptées au milieu urbain et péri-urbain, sur le développement de filières basées sur ces productions et sur l’amélioration de la capacité de produire de manière écologique par la diffusion de méthodes de lutte non chimique. La lutte chimique actuellement majoritairement utilisée représente un danger très important pour les personnes et pour l’environnement (notamment la pollution des eaux, avec le facteur aggravant du manque d’eau dans de nombreuses villes) dans ces milieux densément peuplés. La priorité est donc donnée aux principes écologiques de production, au respect des ressources naturelles lors de la production agricole, à l’insertion de la production dans une logique de développement urbain intégré, tout en améliorant la sécurité alimentaire des populations et en fournissant un revenu aux producteurs.

02/ Contenu de la formation

 

Le contenu des enseignements présentera 4 types d’activités :

  • cours théoriques : donner à l'étudiant le socle de connaissances multi-disciplinaires nécessaires à la mise en œuvre du projet personnel. Ces enseignements concernent entre autre : la protection des plantes, l’horticulture, les cultures maraichères, la mise en place de filières de production végétale, l’Agro-écologie tropicale, l'agriculture urbaine, la gestion de la biodiversité, la biodiversité et l’écologie urbaine.
  • Portfolio : réflexion approfondie sur le projet personnel sur base des nouvelles connaissances acquises et des outils de recherche disponibles avec encadrement du promoteur du projet personnel, la présence d’un co-promoteur du Sud sera fortement encouragée.
  • Projet personnel : permet la mise en application sur le terrain afin de proposer de solutions aux problèmes pratiques rencontrés ou d’améliorer les pratiques en cours vers une gestion durable et raisonnée de la production agricole et des ressources naturelles.
  • Analyse et rédaction d’un travail de fin d’étude : la dernière partie du Master permettra à l’étudiant d’analyser ses résultats et de les rendre sous forme écrite.

03/ Conditions d'admission

 

Cette formation s’adresse à des personnes exerçant une activité professionnelle et porteuses d’un diplôme de Master bioingénieur ou en sciences ou en sciences de l’environnement ou tout autre domaine équivalent sur base d’un dossier académique et d’un projet personnel à réaliser (une synthèse de maximum 2 pages comprenant la contextualisation et l’explication de la problématique réelle à résoudre dans le pays d’origine, les objectifs du projet, les résultats escomptés à l’issue du projet, les appuis permettant la réalisation du projet dans le pays d’origine). 

Les thématiques suivantes sont considérées comme prioritaires :

  • ingénierie écologique des écosystèmes et infrastructure vertes urbains en vue de délivrer des services écosystèmiques
  • conséquences écologiques et paysagères de l’urbanisation et la péri-urbanisation
  • caractérisation et dynamique du gradient urbain-rural au Sud: morphologies et fonctionnalités
  • gestion de la biodiversité dans les paysages urbains et périurbains
  • gestion des plantes adventices des cultures et/ou des plantes invasives
  • développement et application de méthodes de lutte biologique contre des insectes indésirables
  • développement et application de méthodes de lutte biologique contre les maladies des plantes
  • conception et validation de schéma de protection intégrée de cultures maraîchères en milieu urbain et péri-urbain
  • évaluation et gestion des risques sanitaires liés à l'agriculture urbaine et péri-urbaine
  • gestion intégrée de la fertilité des systèmes de culture maraichers
  • développement et analyse des performances de systèmes de production adaptés aux villes basés sur les substrats terreux, l’hydroponie ou l’aquaponie

Ce Master cible plus particulièrement des professionnels agronomes et gestionnaire de ressources naturelles ou d’espace public touchant au développement de l’agriculture urbaine et péri-urbaine.

04/ Informations complémentaires

 

Nombres de bourses disponibles : 12

Durée de la formation : une année académique, débutant mi - septembre 2018

Langue de l'enseignement : français

05/ Établissement(s) organisateur(s)

 

Université deLiège

  • Responsable académique :Prof. Haïssam JIJAKLI

Haute Ecole Charlemagne

06/ Personne(s) de contact

 

Pour des informations sur le contenu du cours

Prof. Haïssam JIJAKLI
ULg, Gembloux Agro-Bio Tech
Laboratoire de Phytopathologie
Passage des Déportés, 2, 5030 Gembloux
T : +32 81 62 24 31
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Actualités

logo DGD soutien

Actualités