/ Bourses 

L'appel à candidatures pour l'année académique 2023-2024 est ouvert

Date limite : 27 janvier 2023 

ATTENTION : veuillez également vous assurer que vous répondez à la TOTALITÉ des critères généraux de recevabilité avant de postuler, ceux-ci sont accessibles ICI

26a0  ATTENTION ! La procédure de candidature se fait en ligne via la plateforme GIRAF. Ne transmettez aucune donnée personnelle (photos d'identités, copie de diplômes, etc.) par mail. Si vous recevez une telle demande par un autre canal (mail, WhatsApp, etc.), il s'agit probablement d'une tentative de phishing.

 

/ Scholarships

The call for applications for the academic year 2023-2024 is now open

Deadline: 27 January 2023

ATTENTION: please make sure that you comply with ALL admissibility criteria prior to applying for the grant, these can be found HERE

26a0  WARNING! The application procedure is online via the GIRAF platform. Do not send any personal data (passport photos, copies of diplomas, etc.) by e-mail. If you receive such a request through another channel (e-mail, WhatsApp, etc.), it is probably a phishing attempt.

 

01/ Objectif(s) de la formation

Le master de spécialisation en transport et logistique (MSTL) s’adresse à des étudiants et des professionnels, issus tant des pays en développement que des pays dits développés, soucieux de développer ou de compléter leurs connaissances des questions de transport et de logistique. Attention : le MSTL n’est pas une formation « professionnalisante », mais bien un master complémentaire de type « académique » et de niveau post-master.

Au terme de la formation, l’étudiant sera capable d’élaborer un projet ou une politique de transport ou de logistique selon quatre piliers.

  1. En ayant une vision critique, autonome et responsable des questions qu’il traite 
    Le MSTL considère qu’il n’y a pas de solutions universelles qui seraient valables partout et tout le temps. De ce fait, le MSTL vise à transmettre aux étudiants une réelle capacité d’analyse critique, tout autant que des outils, et la capacité de développer, de manière autonome, des projets ou des politiques de transport ou de logistique. Ceci impose nécessairement de pouvoir réfléchir à l’abri de tout dogme, d’être conscient de l’impact des choix méthodologiques posés, d’être capable de déceler les termes et les enjeux de controverses et de pouvoir remettre en cause les idées (tant personnelles que générales) préconçues. Dans ce but, le MSTL valorise l’analyse de données empiriques.
  2. Selon une approche pluridisciplinaire
    Le MSTL considère qu’aucune discipline ne peut, à elle seule, comprendre et analyser les problèmes de transport ou de logistique et encore moins proposer des politiques et projets crédibles. En effet, la complexité des interactions réciproques entre transport, société, économie et environnement impose, par nature, une approche pluridisciplinaire mêlant sciences sociales, sciences de la terre et sciences de l’ingénieur. Ceci doit permettre d’éviter les analyses et solutions caricaturales ou simplement inadaptées par rapport aux problèmes posés.
  3. En reconnaissant les spécificités de chaque contexte
    Le MSTL contribue à former des individus compétents, à même de réfléchir à des solutions appropriées à leurs contextes local, régional et national propres. Le but n’est pas de dicter aux étudiants des solutions idéales pour leur pays, ou qui seraient partout valables, mais de leur apprendre à réfléchir de manière globale et pluridisciplinaire aux enjeux et impacts liés aux transports et à la logistique en tenant compte de la complexité des processus et des spécificités nationales et locales.
  4. En tenant compte des impacts environnementaux, économiques et sociaux à court et long termes
    Le MSTL vise à ce que les étudiants prennent conscience du caractère ambivalent des transports et à la logistique, vecteurs de progrès ou d’impacts négatifs selon les contextes considérés. De progrès dans la mesure où les infrastructures, services et flux de transport de passagers et de marchandises sont largement reconnus comme une condition nécessaire, bien que non suffisante, au fonctionnement de l’économie et de la société. D’impacts négatifs du fait de leurs impacts environnementaux (locaux, régionaux et globaux) et de la déstructuration possible de l’économie locale.

02/ Contenu de la formation

Mnémonique  Unité d’enseignement Crédits  Heures
MSTL-F601 Géographie des transports et localisation des activités économiques 5

Cours magistraux : 45h
Travaux pratiques : 6h

MSTL-F602 Transports, territoire et développement durable Cours magistraux : 45h
MSTL-F603 Évaluation technique, économique et socio-économique des transports Cours magistraux : 45h
MSTL-F604 Méthodes quantitatives et qualitatives pour l'analyse des transports 5

Cours magistraux : 45h
Travaux pratiques : 30h

MSTL-F605 Logistique et gestion de la supply chain 5 Cours magistraux : 45h
MSTL-F606 Technologies de transport et systèmes de transport intelligents 5

Cours magistraux : 45h
Travaux pratiques : 9h

MSTL-F607 Politique, droit et sociologie des transports 5 Cours magistraux : 45h
MSTL-H608 Planification et gestion des transports 5

Cours magistraux : 45h
Travaux pratiques : 9h

MSTL-F611 Module transversal 5

Excursions : 70h
Conférences : 30h
Séminaires (Chaires du Sud et conférences) : 56h

MSTL-F612 Travail de fin d’étude 15 Travail personnel

03/ Conditions d'admission

 

Conformément à l’article 112 du décret du 7 novembre 2013 précisant les conditions d’admission aux masters de spécialisation, les conditions générales fixées par le jury pour le MSTL sont que l’étudiant soit détenteur d’un diplôme de second cycle, acquis au terme d’une formation de second cycle prévue pour durer au moins deux ans (et donc pouvant être valorisée pour au moins 120 crédits), dans l’un des domaines suivants : sciences économiques et de gestion, sciences (mathématiques, physiques, géographiques et sciences et gestion de l’environnement) ou sciences de l’ingénieur et technologie, obtenu avec au moins la mention de distinction (soit une moyenne de 70%) pour le second cycle.

Les diplômes obtenus en dehors de la Communauté française de Belgique devront être valorisés par le jury pour au moins 300 crédits.
Le jury peut également admettre, sur dossier, des étudiants disposant d’un diplôme de second cycle obtenu dans un autre domaine d’études pour autant que celui-ci soit valorisable à hauteur de 300 crédits.

En outre, les étudiants doivent bien maîtriser la langue française (écrit et oral) et un niveau satisfaisant d’anglais lu est également nécessaire.

Pour être sélectionnés, les candidats devront également faire preuve d’une expérience professionnelle de minimum deux ans qui devra déjà leur avoir donné une première idée des questions et problématiques qui peuvent être rencontrées dans le domaine du transport ou de la logistique.

Lors de la sélection, le jury prêtera une attention particulière à la réinsertion des candidats lors de leur retour au pays. Dans ce cadre, la candidature doit inclure une attestation de réengagement de l’employeur. Sans cette attestation, la candidature sera écartée.

04/ Informations complémentaires

 

Nombre de bourses disponibles : 10

Durée de la formation : une année académique, débutant mi-septembre (selon calendrier académique de l'ULB et de la faculté de rattachement). En cas de sélection, il est indispensable de prendre ses dispositions pour pouvoir arriver à Bruxelles avant le début des cours. En cas de retard, la bourse peut être annulée sans report à l’année suivante

Langue de l'enseignement : français, mais les étudiants doivent pouvoir lire des textes publiés en anglais.

05/ Établissement(s) organisateur(s)

 

Établissements :

  • Université libre de Bruxelles (ULB)
  • Université de Namur (UNamur)

Responsable académique :

  • Dr Frédéric Dobruszkes (ULB)

06/ Personne(s) de contact

Pour des informations sur le contenu du cours

Amandine Craps 
ULB - CIEM
E-mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
www.ciem.be 

 

Actualités

logo DGD soutien

Actualités